logo-drc-fr

Soyez les bienvenus sur le Site officiel de la Direction du Commerce de la Wilaya de Tizi-Ouzou                     

Article Index
Dossier presse
Page 2
Page 3
Page 4
All Pages

Dossiers presse

 

 

 

Lait Pasterisé

 

Tizi-Ouzou - Pour endiguer la crise qui perdure depuis plusieurs mois

 

Plus jamais de lait pasteurisé aux cafés

 

Le lait pasteurisé, subventionné et conditionné en sachet d’un litre est, désormais, officiellement et «strictement réservé aux ménages».

 

La wilaya de Tizi-Ouzou dispose de quatre laiteries, à savoir la laiterie DBK, Pâturages, Matinale et Tifra, qui sont approvisionnées en matière de poudre de lait par l’Office National Interprofessionnel du Lait (ONIL), et ce, en fonction du nombre d’habitants de la wilaya et de la capacité de production de chaque laiterie. En effet, la production laitière globale des quatre laiteries de la wilaya avoisine les 600 000 L/J. Il est à signaler que la distribution du lait pasteurisé se fait en fonction d’une feuille de route établie par l’ONIL. Chaque distributeur est tenu de respecter ce document, pour s’assurer de la destination du produit, afin que toute manœuvre spéculative sur le produit soit sanctionnée, et ce conformément à la réglementation en vigueur, allant même jusqu’à la suspension de l’approvisionnement du contrevenant. À cet effet, la distribution de ce produit de large consommation, subventionné par l’État doit, désormais, se faire au niveau des alimentations générales et des supérettes. Il est à souligner que tout détournement ou changement de destination de ce produit se répercutera directement sur les ménages. Pour lutter contre les pratiques de détournement de lait pasteurisé, destiné exclusivement aux ménages, un nouveau décret exécutif, paru dans le Journal officiel n°74 du 25-12-201, interdit la distribution du lait pasteurisé, entre autres, aux cafétérias, crémeries, restaurants…etc. L’article 1 du présent décret a pour objet de modifier certaines dispositions du décret exécutif n° 01-50 du 12/02/2001, portant fixation des prix à la production et aux différents stades de la distribution du lait pasteurisé conditionné en sachet. L’article 2 du présent décret modifie, quant à lui, l’article 3 de l’ancien texte, qui désormais stipule : «-Au sens du présent décret, on entend par lait pasteurisé, partiellement écrémé et subventionné, le lait obtenu, soit par reconstitution à partir de poudre de lait, soit par recombinaison à partir de poudre de lait et matière grasse laitière anhydre, fournie exclusivement par l’Office National Interprofessionnel du Lait et des produits laitiers. -La teneur en matières grasse du lait, partiellement écrémé, pasteurisé et subventionné est de 1.5% à 2%, soit de 15 à 20 grammes de matière grasse par litre avec une teneur minimale de 98 grammes par litre d’extrait sec total, correspondant à 103 grammes de poudre de lait pour un litre de lait reconstitué, et 103 grammes de poudre de lait et de matière grasse laitière anhydre pour un litre de lait recombiné. -L’utilisation de ce lait, dont les spécifications sont précisées ci-dessus, est strictement réservée aux ménages». Les distributeurs ont toujours préféré vendre le produit à 25.00 DA pour les cafés et les crémeries que de le céder aux détaillants au prix réglementé de 24.10 DA. Ce décret a pour objectif de limiter l’utilisation du lait en sachet uniquement aux ménages, sans toutefois toucher à son prix qui demeure toujours de l’ordre de 25 DA le sachet. Ainsi, la subvention allouée pour ce produit, destiné exclusivement aux ménages, ne profitera plus jamais aux autres utilisateurs tels que les cafés, les crémeries et autres.
Rachid A.

 



           

Adresse : Cité Administrative Batiment N°04 Tizi-Ouzou  N° Tel : 026 10 61 38  N° Fax : 026 10 61 40